RETOUR AU CATALOGUE

La Société Fraternelle des Cornemuses du Centre

« La Belle si nous partons »
CD Digilive. Livret 12 pages.

laFrat2
15,00€
Liste des plages
1) Quand nous marierons nous / Bourrée dite d'Aigueperse. Bourrées à 2 temps. Nivernais / Bourbonnais-Basse Auvergne.
2) Marche à Jabet. Marche, Limousin.
3) Mazurka à Péchadre. Mazurka, Limousin.
4) Plante un chou. Scottish, Auvergne.
5) Polkas de Kortenberg et de Perk. Polkas. Flandres.
6) Le départ du soldat. Mélodie. Berry.
7) Le marchand de moutarde / Bourrée. Bourrées à 2 temps. Berry.
8) La belle si nous partons. Marche. Berry.
9) C'est un plaisir que d'aimer. Rond d'Argenton. Berry.
10) Pendant que le moulin vire / Quand j'étais fille à votre âge. Valses. Berry / Nivernais
11) Marche de mariage. Marche. Berry.
12) Scottish du Tienne de la Barrée. Scottish. Morvan.
13) Passe et medio / Marche à Jabet.
Ref. AEPEM 15/02

Les musiciens ayant pris part à l'enregistrement et à sa préparation :

16 pouces 1ère voix
Isabelle Blo ; Guénaël Bogaert ; Quentin Bogaert ; Valérie Bosc ; Ghislaine Desmaris ; Giuseppe Di Vincenzo ; Lena Diewald ; Caroline Duquesne ; Alexis Gautier ; Marc Guilloux ; Patrice Heuguebart ; Andréa Hotzko ; Alain Langouët ; Michel Quatredeniers ; Philippe Randonneix ; Hervé Riou ; Jean-Pierre Ruckebusch ; François Saddi ; Rémi Salidi ; Anoesjka Sarolea ; Aline Sauvage ; Anne-Marie Sauvage ; Yasmina Sebaï ; Isabelle Vidal ; Abel Warnier.
16 pouces 2ème voix
Isabelle Descamps ; Elisabeth Dupraz ; Patrick Garcia ; Catherine Hubert-Ody ; Amandine Lestrade ; Pierre Marcotte ; Jean-Michel Péru ; Stéphanie Rau.
23 pouces
Zoé Amstatt ; Pierre Beauguitte ; Philippe Cotton ; Peter De Baets ; Christophe Delpierre ; Yves Desmaris ; Emilie Dulieux ; Thomas Gourdin ; Jacques Lanfranchi ; Franck Lermier ; Frédéric Murroni ; Boris Riou ; Philippe Suzanne ; Lisa Wolf-Barbances.
30 pouces
Pierre Goergler ; Luc Vaillant.
Percussions
Julien Barbances ; Cédric Hergault ; Andréa Hotzko ; Claire Thérésin ; Lisa Wolf-Barbances et, pendant toutes les répétitions, Gilles Poutoux.
Arrangements
Julien Barbances.
Direction musicale
Julien Barbances et Cédric Hergault.

CD Digilive Livret 12 pages. Indications des sources.
Tous titres traditionnels : Berry, Nivernais, Auvergne, Limousin - et Flandres..


Durée 51'33

«  Enfin ! La joyeuse bande est de retour, avec ce somptueux deuxième album, enregistré en extérieur, tant attendu et si souvent réclamé. »


Site internet www.lafrat.com


Revue de presse et témoignages
Que les vents de la fraternité soient favorables à la poursuite de cette belle aventure
La Société Fraternelle des Cornemuses du Centre voit le jour en 2001, à l'initiative de Jacques Lanfranchi. Depuis, plusieurs dizaines de musiciens, amateurs et professionnels, en sont devenus membres. Ceux-ci, répartis (ou plutôt “atomisés") dans l’Hexagone, l’Allemagne, la Belgique et l’Italie, utilisent le titre de transport de la passion commune pour effacer les distances. Car le terme “Fraternelle” n'est pas fortuit : il résume l'esprit d'une démarche allant au delà de la seule expression musicale. ll s'agit là de rencontre, d'échange et de partage permettant l'appropriation de son contenu par le plus grand nombre. Musicalement, la “Frat” est structurée en trois pupitres de Cornemuses du Centre-France (16, 23 et 30 pouces) articulés autour d'une tonalité commune en do, grâce à une normalisation de la facture permettant à ces instruments - historiquement plutôt individualiste dans leur pratique – de jouer ensemble. Ce dispositif bénéficie du soutien rythmique de quelques percussions (tambour, grosse caisse, triangle...). Sa direction artistique est assurée par Julien Barbances (par ailleurs musicien de La Machine, Carré de Deux et Bougnat Sound). Quant aux prestations, elles se déclinent en animations diverses, concerts, bals, défilés, avec une base minimum d'une vingtaine de musiciens. Dans ce disque (le second), le répertoire puise dans les chansons et musiques à danser traditionnelles issues des aires de prédilections de ses fondateurs : Nivernais, Bourbonnais, Limousin, Auvergne, Flandres, Berry, Morvan... Les marches, mazurkas, scottishs, valse, bourrées et rond d'Argenton sont interprétés ici avec le swing approprié dans la relation à la danse. Et comme dans toute production de I'A.E.P.E.M. (sous la direction de Jean-Michel Péru) des infos pertinentes nous renseignent sur les sources historiques et l'interprétation de chacun des morceaux. Que les vents de la fraternité soient favorables à la poursuite de cette belle aventure, Avec une pensée pour Clotilde, Philippe et François, partis trop tôt pour un autre voyage... au son des Cornemuses.
Alain Bormann, Trad Magazine n°162, juillet-août 2015

Une superbe réalisation, pleine d'humanité
N’était le timbre des Cornemuses, on croirait un bagad avec ses nombreux instruments, y compris les percussions. Il y a là des cornemuses 16 pouces première voix (25 musiciens) et seconde voix (8), des 23 pouces (14) et 30 pouces (2), ainsi que des percussions (5). Le tout arrangé par Julien Barbances, qui fait des merveilles dans le rond d'Argenton « C'est un plaisir que d'aimer ». On trouve une série de bourrées, de belles marches, une mazurka, des scottishs, des valses (tous airs traditionnels français) ainsi que les polkas de Kortenberg et de Perk qui constituent un exercice plus difficile. Il y a des moments d'émotion quand tous ces sacs plus ou moins primitifs chantent ensemble une mélodie prenante; des moments de gaieté en pensant à la danse; un peu de nostalgie, et l'un ou l'autre brefs moments de folie. Une superbe réalisation, pleine d'humanité et qui a dû être difficile à enregistrer !
Marc Bauduin, Le canard folk, mai 2015

De la belle ouvrage
Voici l'opus 2 de la Frat. Comme je ne l'avais pas écrit à l'occasion de la sortie du premier (je viens de relire le joyeux bottage en touche que j'avais fait à l'époque et que j'avais oublié depuis...), la bande à Lanfranchi et consorts avait su démontrer qu'elle était bien davantage qu'un simple rassemblement convivial d'enfleurs d'outres du Centre et que ses membres étaient capables d'abattre le travail nécessaire à une bonne mise en place des morceaux pour leur donner le swing nécessaire. Négocier un volume 2 n'est jamais une sinécure : soit le groupe continue sur la même voie et il est condamné à faire mieux pour ne pas décevoir, soit il explore de nouvelles pistes au risque de dérouter certains de ceux qui avaient été convaincus par la première fournée. C'est la première option qui a été choisie ici, à tel point que certains morceaux donnent l'impression d'avoir déjà été entendus (mais peut-être les ai-je effectivement déjà entendu lors de prestation de la Frat "in real live"...). De même les arrangements sont souvent un peu prévisibles mais cela correspond à une certaine philosophie de l'ensemble : des arrangements pas trop prise de tête pouvant être appris par coeur et laissant toute leur lisibilité aux mélodies. Celles-ci sont toutes des traditionnels : je suppose qu'il doit bien y avoir, au sein des membres des velléités d'introduire des compositions mais Jean-Michel veille au grain... Certains de ces thèmes sont connus, d'autres moins et, naturellement, toutes les sources sont indiquées dans le livret (qui mentionne même l'identité des solistes lorsqu'il y en a sur un bout de plage...). De la belle ouvrage donc de la part de cet ensemble dont, rappelons le, les membres sont géographiquement éclaté sur une grande partie du territoire ce qui ne facilite pas les répétitions. Mais les bagadous bretons ont aujourd'hui atteint un niveau de technique et d'interprétation qui oblige ce type d'ensemble de cornemuses à ne pas se reposer sur ses lauriers même si l'esprit (et l'instrument) n'est pas tout à fait le même.
Jean-Luc Matte, musette.free.fr, avril 2015

Play it loud !
A pipe band from central France? First time I've heard of such a thing, but this CD is the proof. Forget La Chavannée, forget the massed concerts at St Chartiers: this group is an actual organised band, with over forty pipers playing parts and harmonies, plus drummers and other accompaniment. The big difference between "La Frat", as they are known, and bands from Scotland or Brittany or even Galicia, is the number of different types of bagpipe in this Central French line-up, (...), giving a range of pitches and dynamics. Maybe this band is the start of a whole new tradition!
So what do they play? A bit of everything: marches, bourrées, mazurkas, a set of Flemish polkas, more bourrées, an air or two, scottishes, and waltzes of course. A lot of this material comes from the Berry region, my old stamping-ground round Vierzon, Bourges and Châteauroux. There are also tunes from the Limousin, Nivernais, Bourbonnais, Auvergne and Morvan regions. Every track is carefully arranged, with some very striking effects and imaginative variations, similar to the Breton bagad tradition. Everything on La Belle si nous Partons is also extremely well rehearsed, not like French pipers at all! Even with such a large number of players, the sound is crisp and clear, and the recording quality is excellent. AEPEM has brought out some unusual CDs this year, but this is probably the most surprising, and the most dramatic. Play it loud!
Alex Monaghan, www.folkworld.eu, juillet-août 2015