RETOUR AU CATALOGUE

Duo Rivaud Lacouchie Zo!

 » Zo !  »
Musique traditionnelle de Marche et  du Limousin
Alexandra Lacouchie : violons
Anne Rivaud : accordéons Diatoniques
CD Digifile 3 volets.

15,00
Liste des plages
1-Mazurka de M. Rouffet / Mazurka de Léon Peyrat (Limousin)
2-Bourrée de Michel Meilhac / Bourrée de Léon Peyrat (Limousin)
3-Scottish de Gaston Pouget / Scottish d’Arsène Courty (Limousin, Marche)
4-Polka de Naillat / Cinc sòus (Marche, Limousin)
5-Bourrée «d’a Ros» / Bourrée de Fernand Pauliac (Limousin)
6-Scottish d’André Gaume (Marche)
7-Sautière d’Emile Daurat / Nòstra chabra (Limousin)
8-Vous n’irez plus au bal (Marche)
9-Bourrées Montava la marmita / La courbiase (Limousin)
10-Polka d’André Gaume / Chas nos aviam un tròç de bela-maire (Marche, Limousin)
11-Là-haut sur la montagne (Limousin)
12-Giate d’Eugène Thomas / Giate (Marche)
13-Le pas brisé (Limousin) / Bourrée de Gimel (Limousin)
14-Mazurkas d’André Gaume (Marche)
15-Si tu volias mos tres ganhons / Per la bien far la sautiera (Limousin)
16-La vilaine bête / Piere labora / Piere labora (Limousin)
17-La vilaine bête / Òc-b’aquí paubres garçons (Limousin)
18-Maridoun la Liseta (Limousin)
19-M’sieur l’curé ne veut pas (Marche)
Ref. AEPEM 20/03

Alexandra Lacouchie : violons
Anne Rivaud : accordéons diatoniques

Digifile 3 volets. Indication des sources
Traditionnel : Limousin (23 titres), Marche (10 titres).

Durée 54'00

Ce n’est pas un deuxième CD, c’est comme un deuxième premier CD : on ressent le même effet de découverte éblouie, le même choc émerveillé devant ce son fort, subtil, cadencé, fin, inextricablement entremêlé, accentué, souple, et toujours résolument au service (et quel service ! ) de la musique traditionnelle de la Marche et du Limousin. Merci à ces deux Dames qui nous offrent ce somptueux CD.
AEPEM


Contacts

facebook.com/duorivaudlacouchie

anne.rivaud@wanadoo.fr  -  a.lacouchie@gmail.com




Revue de presse et témoignages


L’énergie est au rendez vous et la cadence parfaite, on en redemande
Dans la continuité de leur 1er disque sorti en 2016 chez le même éditeur, ces 2 musiciennes rompues au bal sous toutes ses formes réitèrent l’aventure avec ce très bel album mettant en valeur ici encore le répertoire traditionnel de la région dans laquelle elles vivent.
Le duo formé d’Alexandra Lacouchie aux violons et d’Anne Rivaud aux accordéons diatoniques s’est, au fil des années, forgé un son bien à lui, fruit d’une complicité et d’une connivence musicale évidente. C’est d’une "seule voix" qu’elles s’expriment, qu’elles soient à l’unisson ou se relayant pour s’accompagner l’une l’autre tour à tour, les 2 instruments formant orchestre.
Les arrangements assez simples en apparence sont subtils, très soignés et d’une belle efficacité. L’énergie est au rendez vous et la cadence parfaite, on en redemande. Elles enchaînent une bonne trentaine de mélodies pour ⅔ du Limousin (région allant de Limoges à Tulle et Brive) et pour le ⅓ restant de la Marche (région situe au nord de Limoge autour de Guéret).
Les suites de bourrées succèdent aux suites de mazurkas, de scottishs, de sautières, ou de polkas, entrecoupées ici et là d’airs plus lents pour certains chantés, marche de noce, valse… comme "Vous n’irez plus" au bal ou "Maridoun la Liseta", 2 perles parmi tant d’autres à déguster sans modération !
Les sources enfin sont, pour chacune des mélodies, très précisément citées, même si l’on aimerait avoir aussi les textes des diverses chansons présentes au sein de ce très bel album !
François Saddi https://www.5planetes.com/fr/disques/duo-rivaud-lacouchie


C'est par son interprétation toujours aussi efficace que brille ce duo
Second CD, toujours sous une esthétique de papier peint des années 70, pour ce duo féminin violon-diato, à nouveau chez AEPEM donc toujours fidèle au répertoire traditionnel et même purement traditionnel Marche-Limousin : pas trace ici d'une composition ou d'un emprunt à une autre région... Et, de plus, un répertoire au sein duquel les standards ne sont pas légion.
Mais au delà du répertoire, c'est par son interprétation toujours aussi efficace que brille ce duo; pas de gros son ici mais deux instruments qui cherchent plutôt à se fondre et une prise de son-mixage qui ne cherche pas à faire ronfler les basses. Certains trouveront peut-être le spectre résultant un peu étriqué mais je ne peux que penser qu'il s'agit d'un choix qui met en valeur la connivence entre le violon et le diato.
Sur deux ou trois plages elles joignent le chant aux instruments, sans prétendre à faire oeuvre vocale (d'ailleurs elles n'ont même pas mentionné l'usage de leurs voix sur la pochette) mais tout à fait correctement (surtout sur "Vous n'irez plus au bal") et cela ravive l'intérêt de l'auditeur quoique ce ne soit, de toute façon, pas un album que l'on met sur la platine et que l'on oublie : il y a sans cesse une cadence qui vient vous prendre les pieds ou les avant-bras et difficile d'y résister...
Le jeu de violon d'Alexandra Lacouchie est certes moins proche des originaux, plus facilement "abordable", plus tempéré que ceux de Jean-Marc Delaunay ou Philippe Ancelin et le duo avec le diato renforce cela sans avoir besoin de compenser par quelque artifice, nos deux ménétrières conservent cette cadence qui fait tout le sel de ce répertoire particulier...
Jean-Luc Matte http://musette.free.fr/cdcites10.htm#lacouchie