RETOUR AU CATALOGUE

Carré de Deux

« Les Transformations
Musique traditionnelle du Nivernais, du Berry et autres lieux du Centre”
CD boitier cristal. Livret 8 pages.
Épuisé en format CD !
Disponible en téléchargement, fichiers sons (mp3)
et livret complet (pdf).

Liste des plages
1. En revenant des noces
2. Je fais l'amour à une brune, Jean s'en va-t-aux vignes
3. Quand j'étais fille à votre âge, Pendant que le moulin vire
4. Les transformations, C'est dans la ville de Luthenay
5. La delaïssado
6. Valse de George Sand
7. Où allez-vous bergère, La rose au bois
8. Bourrée de Frontfrin, Bourrée de M. Perot
9. Germine, Voilà mon sac bien garni
10. Tout à l'entour d'une fontaine, Ton petit cotillon Jeannette, J'emmène la p'tit' Marie
11. Ni battre ni vanner, La fille du geôlier
12. Aquesta nuec n'ai fat un sougne, Rossignolet sauvage
13. L'amant confesseur, Sainte Reine
14. Ah! que je suis malheureuse, La Sarrasine
15. Nous étions trois amis, Sainte Reine
16. La danse des cochons
17. Par un beau clair de lune, Là-bas dans la prairie
18. Angélique
19. As-tu pas vu le loup, De quoi vivez-vous, Aimer n'est pas un crime
20. Mon père a fait bâtir château, Mon père a fait bâtir maison
21. Vira la bouize
22. La couturière
Ref. AEPEM 05/03

Julien Barbances (violon, cornemuse 16 pouces), Jacques Lanfranchi (cornemuses 20 et 23 pouces), Jean-Michel Péru (vielle à roue), Gilles Poutoux (accordéon diatonique).

CD boitier cristal. Livret 8 pages, indication des sources.
Traditionnel : Auvergne, Berry, Limousin, Nivernais Morvan.

Durée 67'43

Les Transformations est le titre d’une version nivernaise des célèbres « Métamorphoses. » Ce titre traduit bien la démarche musicale de Carré de Deux : Musiciens de bal, amoureux des mélodies traditionnelles et des tempos agréables pour la danse, nous avons créé notre répertoire en puisant dans le trésor de la chanson traditionnelle, cette « musique de la langue », et en transformant en airs à danser des mélodies éprouvées, qui « chantent » bien.
Cette démarche n’est, à vrai dire, guère originale : il en était ainsi aux temps, révolus, où la société paysanne analphabète constituait ce trésor : à côté des « couplets à danser », paroles plaquées sur des airs instrumentaux destinés à la danse, comprenant rarement plus d’un couplet, il existait de nombreuses chansons sur lesquelles on dansait. Ce qui ne veut pas dire pour autant que les « chansons à danser » aient été, de par leurs paroles, spécifiques à la danse : il n’est pas rare de voir, à côté de versions « purement » destinées au chant, d’autres indiquées par les collecteurs comme « rondes », « branles » ou autre danse. Il existe de nombreux exemples de chansons pouvant aussi bien servir de complainte, d’air de travail, de marche, ou encore d’air à danser : « N’importe quelle chanson est apte à se donner n’importe quelle destination » A condition, en ce qui concerne la danse, que mélodie et découpage rythmique y soient propices, ou soient transformés. C’est ce à quoi nous nous sommes livrés
Extrait du livret


Site internet www.myspace.com/carrede2


Revue de presse et témoignages
Revue de Presse et témoignages
Voilà un excellent répertoire à se mettre sous la dent
Julien Barbances, Jacques Lanfranchi, Jean-Michel Péru et Gilles Poutoux vous proposent 22 airs ou suites traditionnels du Nivernais, du Berry, d'Auvergne et du Limousin. Mazurkas, polkas, scottishes, valses (dont la « valse de George Sand », très lente), bourrées, rondes et mélodies ont toutes une sonorité quasiment de collectage, qui montre que ces quatre musiciens veulent rester proches de la tradition. Voilà un excellent répertoire à se mettre sous la dent.
Le Canard Folk (Belgique), janvier 2006

Bravo pour Carré de Deux !
Même critique que pour le Bouillet – Avec la k7 de Marinade, je crois que ce sont les seuls disques que je trouve ré-écoutables aujourd'hui et pour longtemps.
Bernard Blanc

Ce CD est vivement recommandé par l'UGMM :
(…) Excellent CD instrumental, réalisé à partir des chansons issues du collectage d'Achille Millien et transformées avec talent.
Union des Groupes et Ménétriers du Morvan.

Une belle équipe pour un beau répertoire judicieusement choisi, adapté et justement interprété
Transformer des mélodies de chansons traditionnelles du Centre France en airs à danser, voici l'objet de ce magnifique CD garni de 22 titres comprenant moult valses, mazurkas, bourrées à 25 et 3 temps, scottisches, polkas,… Ce groupe francilien bien connu des habitués des bals et réputé pour ses tempi mesurés, est formé de J. Barbances, violon, musette 16 pouces et grande subtilité de jeu ; J. Lanfranchi, musettes 20 et 23 pouces, sens notable de l'organisation et du contrechant ; J.-M. Péru, vielle à roue et recherches musicologiques approfondies ; et enfin Gilles Poutoux, accordéon diatonique et casquette, swing et régularité métronomique impressionnante. Une belle équipe pour un beau répertoire judicieusement choisi, adapté et justement interprété. Les arrangements sont au service de la danse. Ils sont très sobres, et alternent les formules en duo, trio, tutti pour assurer la diversité et mettre en valeur les mélodies en privilégiant l'unisson. Et maintenant, en place pour la danse !
François Saddi, Trad Magazine, mars avril 2006. Bravos Trad mag

Un CD qui réjouira tant les danseurs que les musiciens en recherche de répertoire traditionnel mais nouveau…
Décidément Jacques Lanfranchi et Jean-Michel Péru sont très productifs depuis l'an passé et leur " label " AEPEM (plus exactement une association) que l'on aurait pu croire créé uniquement pour produire leur CD sur J.B. Bouillet l'an passé en est déjà, sauf erreur de ma part, à sa quatrième production (…). Avec " Les transformations " (…) on est davantage proche de l'esprit du CD autour de Bouillet : interprétations relativement sages, axées sur le plaisir de la danse, tant dans les tempos, la simplicité des arrangements que le respect des cadences mais également recherche de répertoire original dans ces inépuisables sources que sont, pour qui veut bien se donner la peine d'y chercher, les collectages d'Achille Millien (grande majorité des morceaux de ce CD), Barbillat Touraine, Canteloube, Plantadis et même George Sand (tout est, naturellement, détaillé dans le livret)…. Le jeu consistait cette fois, à choisir au sein de chansons pas forcément destinées à être dansées, celles dont le rythme et la découpe se plient à l'interprétation en bourrées, valses, mazurka, polka ou scottish. Quelques mélodies viennent s'intercaler comme autant de respirations nécessaires et si tout n'est pas inconnu dans le répertoire sélectionné, vous n'aurez vraiment pas l'impression d'entendre beaucoup de déjà écouté…
J'allais presque omettre de vous préciser que Carré de deux est, comme son nom l'indique un pseudo quatuor dont le principe (non intangible rassurez-vous…) est d'offrir à l'écoute, les différentes combinaisons de duos permises par la présence de Jacques Lanfranchi (cornemuses 20 et 23 pouces), Jean-Michel Péru (vielle), Julien Barbances (cornemuse et violon) et Gilles Poutoux (accordéon diatonique). C'est d'ailleurs de ce dernier que vient la surprise car son jeu garde ici un style typiquement québécois comme on peut le constater dès les premières secondes du CD et qu'il est finalement moins facile qu'il n'y paraît de s'habituer à l'utilisation de ce style sur du répertoire Centre-France.
En résumé, voici un CD qui ne bousculera pas notre paysage sonore comme l'a fait cet été celui de La Machine, mais qui réjouira tant les danseurs allergiques aux tempos aléatoires, aux impros labyrinthes et aux arrangements trop chargés que les musiciens en recherche de répertoire traditionnel (donc libre de droits) mais nouveau…
Jean-Luc Matte, Infos Mumuses, 22 décembre 2005. http://musette.free.fr/chroniqsom.htm

Quatre musiciens amoureux des mélodies traditionnelles et des tempos agréables
Quatre musiciens amoureux des mélodies traditionnelles et des tempos agréables pour la danse livrent une partie de leur répertoire, construit à partir des collectes de Millien, Barbillat Touraine, Canteloube, etc…
Famdt, Catalogue 2005-2006

Un son authentique, celui issu du collectage
(…) Ils ont unis leurs efforts et leur goût pour un son authentique, celui issu du collectage. Ils ont pioché dans les collectes du XIXe et débur du XXe siècles en Auvergne, Bas-Berry, Limousin et Nivernais (…). « Les Carrés » de deux ont notamment récupéré des chants traditionnels et les ont adaptés en mélodies instrumentales à danser. Les musettes sont en verve, et le tout baigne dans une poignante mélancolie. Mais ça se danse aussi, surtout lorsqu'il s'agit d'éliminer les chanciaux arrosés de gai sauvignon.
La Voix du Sancerrois, 16 mars 2007

Un respect appréciable pour les collecteurs et les collectés
(…) C'est une sorte de regret comme l'entendent les cabretaires, une complainte collectée en Nièvre au XIXe siècle, interprétée ici sur une cornemuse du Centre, qui attire l'oreille ; tout comme deux bourrées limousines recueillies à Saint-Priest de Gimel et publiées en 1908 et 1910 par Chèez, Branchet et Plantadis. La Sarrasine, une mazurka nivernaise permet aisément les anticipations de mouvement possibles au danseur, des anticipations de déplacement également impulsées sur deux bourrées à deux temps (toujours du Nivernais) : Je fais l'amour à une brune et Jean s'en va-t-aux vignes. Le livret accompagnant l'enregistrement respecte les origines du répertoire choisi et donne le détail des sources. Ce qui dénote tout d'abord d'un respect appréciable pour les collecteurs et les collectés, ainsi qu'un travail fourni sur tous ces corpus. On peut aussi entendre, et peut-être découvrir, une superbe scottish : Dedans la ville de Luthenay.
Christian Suc, Centre France, magazine, 5 mars 2006.