RETOUR AU CATALOGUE

Jean-Marc Delaunay

« Le son de l’Artense »
Violon
Musique traditionnelle d’Auvergne
CD Digifile 2 volets, livret 16 pages.

12,00
Liste des plages









1- Bourrée de Lanla / Bourrée de Chabaud    2'49
2- « Bourrée grave » / Au bòsc de la fuelhada  Bourrée grave » / Au bòsc de la fuelhada   2'35
3- Brave soldat / Mazurka / Soldat quand tu partiras   3'26
4- Bourrée coulée de Trénou / Bourrée coulée de Mouret   2'33
5- La Catinon / Bourrée de Benoit   2'30
6- Une fille et un garçon   2'43
7- Seras pas mon gendre / Marche de noces   2'42
8- Bourrée des quatre tours (Borréia de las quatre viradas)   2'27
9- Complainte « Le coq et la poule »   2'13
10- Bourrée « coulée-détachée » / Bourrée   2'44
11- Mazurka de Jean-Marie Tournadre   2'17
12- Deux bourrées (Jean Cocquard)   2’09
13- Scottisch de Trénou / Dans un pré 2'48
14- Introduction/Lorevelhet«Jan chas Jordon»/Lo dijòus de la Céna   4'09
15- Pière es partit / Bourrée de Chapon   3'08
16- Bourrée de Choulette / Bourrée glissée  2'29
17- Mazurka de Jean Cocquard / Mazurka de Jules Lacoste   2'48
18- Réveillez-vous mes chères âmes   1'57
19- Passa aqui (Bourrée de la Marguerite d’Espinchal)   3'11
20- Interlude en doubles cordes   1'02
21- Bourrée de Léger Perrier / Calarem, calarem pas   2'31
22- Quand ieu z-era chas ma maire   1'29

 





 





Ref. AEPEM 20/07

Jean-Marc Delaunay : violon

Traditionnel : Auvergne (37 titres).



Durée 57'41

Jean-Marc Delaunay est un savant complet en ce qui concerne les musiques traditionnelles, et notamment les musiques de violon d’Auvergne : sa maîtrise théorique des musiques modales, par exemple et entre autres, sa capacité d’analyse hors pair des techniques de jeu des violoneux de l’Artense, dont il a connu et côtoyé nombre d’entre eux, se marie en parfaite harmonie avec la maîtrise de son instrument et du jeu, ou plutôt des jeux traditionnels de cette région si particulière d’Auvergne.

« Par cet enregistrement aujourd’hui, je souhaite partager et faire ressentir la particularité de ce terroir musical, entre la diversité individuelle des anciens violoneux et l’inscription de cette musique dans l’intersection entre des univers plus larges : l’espace de la bourrée à trois temps, les musiques du Massif Central, la musicalité du violon populaire en France et au-delà… »

Extrait du livret

 

 

 

Un maître musicien met son instrument au service d’un répertoire entièrement traditionnel lié à un pays précis.  Il nous propose un cd en solo, sans invité, sans doublage d’instrument.


Revue de presse et témoignages


Une maîtrise impressionnante,  un modèle du genre !
C’est un 1er album en tous point passionnant et magistral que nous livre là ce violoniste originaire de Normandie qui a fait de l’Auvergne le berceau de sa pratique musicale depuis plus de 30 ans.
C’est en Artense (pays situé au sud ouest de Clermont Ferrand) qu’il croise nombre de violoneux comme A. Gatignol, J. Perrier, J-M. Chassagne, E. Chabozy, A. Rochon ou J. Lacoste. En faisant plus ample connaissance et en jouant avec eux, il s’imprègne de leurs styles et techniques de jeu. Il en acquiert une maîtrise impressionnante et son jeu de violon est un modèle du genre ! Sur le plan du répertoire, l’album contient près d’une quarantaine de mélodies, de danses pour la plupart, bourrées (surtout), mazurkas, marches et autres scottisch.
Pour ce qui est de la question de la modalité et du (des) tempérament (s) utilisés, il est tout à fait indispensable à l’auditeur de se déshabituer de l’accordage tempéré classique pour goûter pleinement les subtilités des harmonies portées ici, comme par exemple en plage 14, que ce soit dans l’utilisation des doubles cordes, dans les échelles utilisées ou dans les intervalles mélodiques. Pour le violoniste, il y a de surcroît beaucoup à apprendre sur la question des variations mélodiques, de l’attaque, du coup d’archet, de vibré ou d’ornementation ; ce disque constitue en cela une référence incontournable !
Jean-Marc Delaunay est probablement aujourd’hui l’un des meilleurs représentants des traditions musicales de l’Artense : cet album est une petite merveille que tout violoniste et amateur de musique traditionnelle devrait acquérir !
François SADDI https://www.5planetes.com/fr/disques/jean-marc-delaunay

Un style de violon inspiré sans concessions par celui des violoneux traditionnels
Enfin ! C'est sans doute le premier mot qui vient à l'esprit en découvrant cet album. Enfin car si Jean-Marc Delaunay, grand spécialiste de cette tradition de violon du Massif Central est bien connu pour ses nombreux articles et analyses de documents de collectages, notamment sur le site du CMTRL (1), il n'avait pas encore enregistré d'album en tant que tel. (2)
Le voici donc ici dans son répertoire de prédilection, celui des violoneux de l'Artense, une des régions du Massif central, entre Cantal et Puy de Dôme, devenue une référence en matière de violon traditionnel. Et bien entendu, un répertoire hors des sentiers trop battus...
A l'instar de Philippe Ancelin, Jean-Marc Delaunay pratique un style de violon inspiré sans concessions par celui des violoneux traditionnels, du tempérament inégal (mais jamais approximatif) qui choquera certainement l'auditeur à l'oreille par trop classique ou formatée par les musiques actuelles, aux ornements subtils ou plus appuyés (notamment les glissés). Un style indubitablement riche qui demande une écoute attentive même s'il s'agit de musique à danser. Une cadence naturellement irréprochable sur des tempos qui ne doivent rien au hasard, pour un musicien qui n'a pas besoin d'accelérer pour donner de l'énergie à son archet.
Les anciens ont souvent été collectés à des âges où ils n'avaient plus toutes leurs capacités physique et donc techniques, souvent après une longue période d'interruption, Jean-Marc Delaunay nous offre des interprétations dans leur style, par un musicien en pleine possession de ses moyens, avec un haut niveau d'exigence. Un respect du style qui consiste non pas à céder à faciliter de "nettoyer" ce qui pourrait gêner dans ces interprétations anciennes mais au contraire à comprendre ces ornements, ces choix esthétiques, à les faire siens et à les sublimer. Et naturellement en solo sans nécessité d'un habillage par d'autres instruments... Un album qui demande donc juste à l'auditeur de faire un peu du même chemin, mais le paysage en vaut la peine et vous n'êtes pas obligé de faire tout d'une traite, prenez le temps de profiter des différentes étapes...
(1) des articles dont le champ s'étend d'ailleurs bien au delà du violon du Massif central puisqu'il traite de bien d'autres instruments, traditions et même de musiques extraeuropéennes :
(2) Son ouvrage de répertoire aujourd'hui épuisé "Les violons de l'Artense" publié par l'AMTA en 1999 comportait deux CDs sur lesquels il interprétait les mélodies en question. J'ai également retrouvé une intervention sur un album des Brayauds
Jean-Luc Matte http://musette.free.fr/cdcites9.htm#delaunay