RETOUR AU CATALOGUE

Ivan Karvaix

Musette Béchonnet

Musique traditionnelle des Combrailles
CD Digifile 2 volets, livret 20 pages.

12,00
Liste des plages

1. Valse à Ulysse/Valse de Chancelade/Valse à Parsous 5'06
2. La Sabotière/Marche de noce du père Faure/Marche à Mitchau la Tchèbre 3'01
3. Mazurkas à Milounet 3'38
4. Polka du Quartier 1'40
5. Valse à Milounet 3'00
6. Vieille scottish du père/Scottish à Dodo Roffet 2'35
7. La giatte du Couhalion/Montagnarde de Pontgibaud 2'22
8. Mazurka à Michau la Tchèbre 2'00
9. Montagnarde de Pontgibaud/Cantalouse à Dodo Roffet 2'28
10. Polka de l'estivant 1'48
11. Bourrée de Saint-Gervais/Bourrée de Marcillat-en-Combrailles 2'51
12. Scottish de Servant 3'46
13. Mazurka de Servant 2'44
14. Polka à Milounet 1'15


Ref. AEPEM 19/04

Ivan Karvaix : musette Béchonnet

Traditionnel : Auvergne (21 titres), Bourbonnais (1 titre)
CD Digifile 2 volets, livret 20 pages. Indication des sources



Durée 38'50

La musette Béchonnet : une cornemuse du Centre à part. Redécouverte dans les années 1980, elle se distingue des autres musettes du Centre par quelques particularités organologiques : un grand bourdon dirigé vers l’avant, un soufflet, et un troisième tout petit bourdon placé à l’arrière du boitier, ce qui lui donne un « son » particulier. Cette cornemuse, inventée par le luthier Joseph Béchonnet, a été la plus jouée en Basse-Auvergne entre 1870 et 1930, et en particulier dans les Combrailles. C’est donc tout naturellement qu’Ivan, enfant des Brayauds, a participé aux recherches sur le répertoire traditionnel de cette région, et sur cet instrument emblématique dont il est devenu un maître incontesté.
AEPEM

Un maître musicien met son instrument au service d’un répertoire entièrement traditionnel lié à un pays précis.  Il nous propose un cd en solo, sans invité, sans doublage d’instrument.


Revue de presse et témoignages


Une petite merveille à acquérir de toute urgence
Et voici le 4ème volume de cette belle collection qu’est "Un musicien, un instrument, un répertoire".
Un album exclusivement consacré à la musette Béchonnet, jouée ici dans son "plus simple appareil" par l’un de ses plus talentueux serviteurs, Yvan Karvaix que l’on connaît aussi comme faisant partie de la famille des Brayauds (nombreux CD chez Ocora, Silex, l’Amta…).
Créée par Joseph Béchonnet vers la fin du 19ème siècle, la musette du même nom fait partie de la grande famille des musettes du Centre tout en se distinguant de celles-ci, sur le plan du son, par la présence d’un petit bourdon situé à l’arrière du boîtier.
Je me souviens, il y a un peu plus d’une dizaine d’année le choc qu’avait été pour moi l’écoute du 1er CD solo de ce cornemuseux très actif mais aussi très discret ; un album déjà entièrement consacré à la cornemuse Béchonnet et paru à l’époque chez "Cinq Planètes", label créé dans les années 2000 par P. Krumm.
Yvan Karvaix réitère aujourd’hui brillamment l’aventure avec ce second et très beau disque solo de musique traditionnelle des Combrailles, vaste plateau granitique situé dans le Puy de Dôme. Le répertoire traditionnel présenté ici constitue une sorte d’hommage aux Maîtres sonneurs que sont Le Parsous, Milounet, Mitchau la Tchèbre et quelques autres comme Ulysse Talhardat, Dodo Roffet… ou Lucien Voyer. Il y interprète de façon très personnelle nombre de mélodies emblématiques, valses, mazurkas, bourrées, scottishs, polkas et autres marches de ces grands musiciens. Ce disque est une petite merveille à acquérir de toute urgence pour tous les "fondus" de cornemuses… et les autres !
François Saddi, 5 planètes, septembre 2019

Un album très “nature”, sincère et chaleureux
Il baigne dedans depuis sa naissance. Son père a fondé Les Brayauds; lui-même danse la gigue depuis son plus Jeune âge. Il a d'abord appris la cabrette à Confolens, avant de se mettre à la musette Béchonnet. Et le voici en solo dans la collection “Un musicien, un instrument, un répertoire" de I'AEPEM, avec 14 chouettes mélodies dont quelques-unes sont bien connues comme la “Mazurka de Servant“ ou la "Bourrée de Marcillat-en-Combrailles" (que nous appelons aussi “Ton ruban bleu”). voilà un album très “nature”, sincère et chaleureux, et qui ne néglige pas les variations.
Marc Bauduin, Le canard folk, septembre 2019

Un album à conseiller même à ceux qui auraient peur de ce type de programme entièrement solo...
Il me semble qu'Yvan doit être un des (le ?) seuls musiciens à signer deux albums solo dans deux collections dédiés aux instruments : après celui dans la collection instrumentale chez Cinq Planètes en 2008 le revoici dans celle d'AEPEM qui rajoute à l'unicité de l'instrument et du musicien, celle du répertoire géographique (quoique le répertoire du précédent était déjà consacré à l'Auvergne). Une règle du jeu que ce Brayaud ayant beaucoup œuvré sur sa région des Combrailles a pu prendre à la lettre. Et si le nom de cette région ne vous dit rien, le livret a eu l'excellente idée de comporter une carte des "pays" d'Auvergne, accompagnée d'une présentation des Combrailles par Eric Champion. Ce livret nous fait d'ailleurs découvrir un certain nombre de photos d'Ivan jeune musicien folkloriste et le récit de son parcours musical et, en constatant qu'il a débuté à la cabrette avant de connaître l'existence de la musette Bechonnet, on comprend mieux sa maîtrise technique (1) qu'il a parfaitement su adapter à la Bechonnet en se gardant bien de simplement transposer celui la cabrette. Un jeu très technique donc mais où variations et coups de doigts n'étouffent jamais ni la mélodie ni la cadence (bien au contraire) et relance sans cesse l'intérêt de l'auditeur.
La seule particularité sonore de la Béchonnet par rapport aux autres musettes du Centre est son petit bourdon très aigu caché à l'arrière du boitier. Comme certains épices, il apporte un couleur intéressante à condition de ne pas être trop présent. Si les bourdons sont mixés ici un peu plus en arrière que sur l'album Cinq Planètes, leur équilibre respectif est très bon et leur accord irréprochable amène parfois à se demander s'il y en a deux ou trois ...
Contrairement aux autres musettes du Centre, la musette Bechonnet apparait davantage comme un instrument unique, de tonalité médiane, que comme une gamme d'instruments de tonalités éminemment variables. L'album de 2008 utilisait 4 tonalités (de la 11 à la 18 pouces, soit do à fa), il en est de même ici, mais une originale (2) 19 pouces a remplacé la plus aiguë. Profitons-en une fois encore pour remercier les facteurs de ces instruments, de Joseph Bechonnet dont une 14 pouces sonne encore ici, à Raphaël Jeannin en passant par le jeune retraité Bernard Blanc, sans lesquels tout cela ne serait pas possible....
En conclusion voici un album à conseiller même à ceux qui auraient peur de ce type de programme entièrement solo...
(1) la cabrette est un instrument qui ne supporte pas l'à peu près technique et oblige donc le débutant à travailler fortement cette technique pour être audible, ce qui n'est pas vraiment le cas pour d'autre type de cornemuses plus faciles à apprivoiser.
(2) une tonalité entendue toutefois déjà l'an passé sur l'album de Yannis Duplessis
Jean-Luc Matte, http://musette.free.fr/infos.htm, novembre 2019.