RETOUR AU CATALOGUE

Au vrai chic berrichon

Jean Blanchard

CD Digifile 2 volets, livret 16 pages.

15,00
Liste des plages
1. Ton ruban bleu / Bourrée à Rameau 2’33
2. Tournante du haut-berry / Dans l’fond d’ceux prés 2’22
3. En passant sur le pont qui tremble 2’10
4.Polka de Jeu-Maloche 0’50
5. Oh ! si tu t’en vas 2’06
6. En traversant les plaines / Bourrée à Marsillat 2’50
7. La rivière de Loire est grande 1’30
8. Le fendeur / Aubade à la fiancée 2’08
9. Quand la bergère s’en va aux champs 1’33
10. Bourrée de La Châtre 2’11
11. Scottish à Lucien Guillemain 2’32
12. Polka du Maréchal de La Pérelle 2’01
13. En revenant de Nantes 2’25
14. Au régiment / A Verneuil 3’00
15. Bourrée d’Auvergne / Bourrée à trois temps 2’55
16. Bourrée carrée de Lucien Guillemain 2’53
17. Mon père, ma mère / Cadet Chavy 2’03
18. Chanson du vin nouveau / Il est joli ton cati 2’48
19. J’avais qu’un p’tit jeune amoureux
20. Voilà six mois
Ref. AEPEM 18/07

Jean BLANCHARD (chant, musettes, banjo),
François BLANCHARD (chant), René-Paul BLANCHARD (violon),
Jean-Sylvain MAÎTRE (fifre), Denis MALASSENET (harmonica),
Annette PASQUIER (chant).

Traditionnel : Berry (24 titres), Nivernais (4 titres)
CD Digifile 2 volets, livret 16 pages. Indication des sources et des paroles des chansons.

Durée 46'31

« … j’ai retrouvé une mine de musique dans le sieur Jean Chauvet, maçon qui fait des trous dans mon mur, pour le calorifère. Pour charmer ses ennuis, il chantait sans s’apercevoir que je l’écoutais. Il chante juste et avec le vrai chic berrichon ; je l’ai emmené au salon et j’ai noté trois airs, dont un fort joli… » George Sand. Correspondance.

Jean Blanchard et ses complices (il s’agit entre autres d’une histoire de famille) nous entraînent à la découverte de « mélodies populaires recueillies depuis le XIXe siècle en Berry et autres lieux voisins, et interprétées au XXIe siècle. » Des sources rares très précises et variées, de George Sand elle-même aux frères Guillemain, de Maurice Chevais et Achille Millien à Jean Rameau et Hugues Lapaire, de Ferdinand Brunot à Anne-Madeleine Blanchard… Des interprétations riches et sobres à la fois, alternant chant a capella, cornemuse et violon, harmonica et banjo, fifre. Une grande élégance et un pur bonheur que ce « vrai chic berrichon ».


Revue de presse et témoignages
Profondément amoureux du Berry
C'est Jean Blanchard (chant, musettes, banjo) mais ce n'est pas que lui, avec aussi François Blanchard (chant), René-Paul Blanchard (violon), Jean-Sylvain Maître (fifre), Denis Malassenet (harmonica) et Annette Pasquier (chant). Et là, c'est la tradition en plein, la volonté de ne pas se laisser influencer par la modernité. Un titre d'album qui, au vu des vieilles photos qu'on y trouve, est peut-être un trait d'humour mais n'en est peut-être pas un. Il faut être profondément amoureux du Berry pour livrer ces chants d'une voix tremblotante, mais aussi pour commencer le cd avec un tube : la bourrée “Ton ruban bleu", que beaucoup de musiciens seraient bien avisés d'écouter !
Marc Bauduin, Le Canard Folk, octobre 2018.

Un beau répertoire avec classe et simplicité
Musicien essentiel et incontournable du renouveau des musiques traditionnelles des pays de France depuis plus de 40 ans, Jean Blanchard nous livre ici avec ce très bel album un petit morceau de l’histoire musicale de son Berry natal.
En formation quasi familiale puis qu’il est entouré ici de musiciens du groupe La "Ribotte", soit René-Paul Blanchard (violon), Jean-Sylvain Maître (fifre) et Denis Malassenet (harmonica), et du groupe "Notre Berry" soit François Blanchard (chant) et Annette Pasquier (chant) ; Jean Blanchard (chant, musettes, banjo) nous propose un album composé d’une vingtaine de titres exclusivement traditionnels : chansons provenant pour l’essentiel de collectages d’Achille Millien fin 19ème et danses recueillies en Berry et alentours depuis la même époque, bourrées à 2 et 3 temps, scottishs, polkas et autres mélodies à écouter ; celles-ci étant parvenues jusqu’à nous grâce à quelques "passeurs", musiciens et/ou folkloristes comme, pour n’en citer que quelques uns, Jean Rameau, Jean-Baptiste Guillemain ou plus récemment Jean Hublot.
Ces 6 musiciens interprètent sur ce CD un beau répertoire avec classe et simplicité ; Gilets, pantalons de velours et nœuds papillons de rigueur, le chic quoi !
François Saddi, https://www.5planetes.com/fr

Voir aussi l'entretien de François Saddi avec Jean Blanchard : https://www.5planetes.com/fr/actualites/jean-blanchard

The pastoral music of old Berry
Master and journeyman: Blanchard has been at the heart of traditional music in the Berry region of France, around Bourges and Châteauroux, for almost half a century, while young Duplessis is just starting out on the path of a traditional musician. Both play French bagpipes, but there the similarities end: Blanchard's preferred instrument is the medium-sized musette of central France, while Duplessis favours the much bigger pipes of the Bourbonnais region.
(...)
Au Vrai Chic Berrichon borrows a phrase from George Sand, France's most famous cross-dressing author: she spent much of her life in Berry, and championed the local dialect and culture. In the century since then, much has been done to record and revive Berrichon folklore, and this recording draws mainly from 19th-century and early 20th-century sources. Bourrées, polkas, songs, schottisches and more combine pipes, fiddle, flute, harmonica and banjo as well as three fine voices, recreating the pastoral music of old Berry. There are numerous photos and lengthy notes in French for those who are interested. Both Jean Blanchard and Yannis Duplessis manage to bring their music to a modern audience in an authentic and appealing way, great additions to the extensive AEPEM catalogue.
© Alex Monaghan , folkworld

Voici d'abord une pochette qui, par sa sobriété, ne dément pas le titre de l'album.
Elle en oublie même de citer le musicien ou le groupe interprète. Il faudra donc regarder au verso pour découvrir que si l'artiste est Jean Blanchard, il est en (bonne) compagnie de ses deux frères, de sa soeur et de deux amis membres des groupes des susnommés frères et soeurs (1). Pas de grand ensemble ici, Jean joue en soliste ou accompagné (ou accompagnant) l'un ou l'autre à tour de rôle.
L'interprétation soliste du Ruban bleu qui ouvre l'album, dans une version assez originale et parfois virtuose, nous plonge dans l'atmosphère des 78 tours berrichons, avec leur tempo souvent rapide et cette manière particulière de trousser les mélodies... Mais que les danseurs se rassurent, la seconde plage est beaucoup plus posée. La suite de l'album nous offrira une autre plage jouée "à l'ancienne", ce qui risque de heurter les oreilles de certains, mais un coup d'oeil au livret leur fera alors découvrir que George Sand avait déjà davantage de discernement par rapport à ce type de mélodie et d'interprétation...
Les instrumentaux alternent avec des plages chantées par François et Jean. Quelques autres chansons sont interprétées par Annette Pasquier avec un style tout en douceur qui n'est pas sans évoquer une ambiance de collectage.
Pour en revenir aux instruments, Jean manie principalement les musettes berrichones de diverses tonalités mais opte pour le banjo pour accompagner l'harmonica soliste de Denis Malassenet sur une belle scottisch. Jean-Sylvain Maître est également présent, au fifre mais suffisamment discret pour que vous ne releviez pas forcément sa présence (sur une fin de morceau) à la première écoute...
Je ne vous ai pas encore parlé du troisième frère, René Paul, le violonneux de la famille et presque sosie de son frère. Une ressemblance qui n'est pas que physique puisque son violon s'insère dans le jeu de la cornemuse de Jean sans même que l'on ait l'impression d'un tout autre instrument.
Le livret est naturellement détaillé sur les sources et, plutôt que de commenter chaque plage, les entrées correspondent aux collecteurs (2), histoire de mettre en valeur le travail de ces seize personnages disparus depuis plus ou moins longtemps, et l'on notera l'effort de recherche réalisé et mis en avant par le fait de ne pas avoir recouru au réputé incontournable Barbillat-Touraine...
(1) Sur le dernier point il faut ouvrir ladite pochette pour le savoir...
(2) mais comme les titres sont en gras au sein des textes on les retrouve facilement.
Jean-Luc Matte  http://musette.free.fr/infos.htm